Chat with us, powered by LiveChat

SALLES CINÉMA MAISON/MULTI-MÉDIA

SUR MESURE, DE LA CONCEPTION À L’AMÉNAGEMENT!

Nos équipes sont formées pour chaque corps de métiers et peuvent réaliser l’intégralité de votre salle de cinéma maison, de la conception à la réalisation. Qu’il s’agisse de concevoir et de construire votre salle multimédia à partir de zéro ou de rénover une pièce existante en revoyant l’électricité, la plomberie, la plâtrerie, la maçonnerie, la peinture, la climatisation et même l’aménagement complet, Rootsliving peut répondre à vos besoins en respectant vos délais.

Réalisation d’une salle de cinéma maison parfaite

Réaliser une salle de cinéma chez soi

C’est le rêve de tout cinéphile : posséder sa propre salle de cinéma dédiée dans sa maison ou son appartement. Sans prétendre vous expliquer comment concevoir une salle de cinéma maison de A à Z, ce guide vise simplement à vous proposer quelques pistes de réflexion pour l’élaboration de votre projet.

Voici un aperçu de ce que pourrait être la décoration d’une salle de cinéma à la maison. L’éclairage très localisé et la couleur du sol et des murs sont étudiés pour rappeler l’ambiance des salles de cinéma professionnelles. La mise en place d’un faux plafond facilite l’encastrement des spots LED ou basse tension destinés à éclairer et mettre en valeur les affiches de films. La pénombre impose de guider les pas des spectateurs en disposant des rubans lumineux (LED) le long des plinthes, ce qui participe à l’ambiance « cinéma » de la pièce.

salle dediee

Quelques idées pour commencer

Le schéma ci-dessous illustre quelques pistes de réflexion pour la conception d’une salle dédiée au cinéma maison. Les murs de parpaings sont ici recouverts de laine de roche et reçoivent une ossature en tasseau destiné à la pose d’un l’habillage de tissu (bleu). Le mur frontal (à gauche sur le schéma) accueille l’écran de projection ainsi que les enceintes cinéma (ce schéma peut être adapté à beaucoup de systèmes d’enceintes). L’écran de projection est légèrement incliné vers le bas, pour que l’image soit parfaitement orientée vers les spectateurs. Pour faciliter l’intégration de l’écran de projection et des enceintes à la paroi frontale, on a réalisé une ossature en chevrons fixés au mur de parpaing dont ils sont isolés par des pièces de caoutchouc faisant office de silent-blocs pour éviter tout risque de vibrations. L’écran fixe y est monté et les enceintes y sont « insérées », leur face avant affleurant la paroi. La cloison qui reçoit l’écran doit donc être avancée par rapport au mur existant, afin de laisser suffisamment d’espace pour accueillir les enceintes dont la face avant doit idéalement être alignée avec la surface de l’écran. L’espace ménagé entre l’écran et le mur permet également de faire passer le câblage des enceintes et peut accueillir les gaines de climatisation. Si une isolation importante est nécessaire (grenier, sous-sol, garage), on ajoutera un silencieux (chicanes absorbantes) sur l’arrivée d’air frais (cf. fiche dédiée).

Construire une salle home-cinéma dediee

Sur les murs latéraux, des habillages figurant des montants en bois sont utilisés ici pour structurer l’espace et diffracter un peu le son. Cette pièce étant très absorbante avec l’adoption d’un tissu tendu sur les murs (peu de surfaces réfléchissantes), elle offre donc un son très analytique. Les panneaux de bois et les affiches sous verre sont donc les seules surfaces réfléchissantes. Le sol est recouvert d’une moquette posée sur une sous-couche isolante. Quant au vidéoprojecteur, il est placé derrière une vitre, dans une niche du mur arrière (à droite sur le schéma), accessible depuis l’extérieur de la salle. Cela permet de limiter la gêne occasionnée par le bruit du ventilateur tout en permettant d’installer un système supplémentaire d’extraction d’air pour le vidéo projecteur si nécessaire.

Le traitement acoustique

C’est sans doute la partie la plus contraignante et la plus importante dans une salle de cinéma maison dédiée. Le traitement acoustique de la pièce permet en effet d’optimiser le rendu sonore pour les spectateurs, mais également d’isoler la pièce pour ne pas être gêné par les bruits extérieurs ni déranger ses voisins lors de la projection des films.

  • Voir le guide sur l’acoustique

Généralement, il est conseillé d’opter pour des parois absorbantes en ce qui concerne le mur situé derrière l’écran, le premier tiers des murs latéraux et du plafond à partir de l’écran ainsi que le mur du fond, à l’arrière de la salle de projection. Les deux tiers restants des murs latéraux et du plafond adopteront pour leur part un matériau diffusant, ou bien seront recouverts, en tout ou partie, de panneaux de Shroeder ou de diffuseurs acoustiques. Cela permettra d’éviter la formation d’écho par la réverbération des ondes sonores sur les murs.

Ici, les panneaux diffuseurs installés au mur, derrière le canapé, permettent de diffracter les ondes sonores afin d’éviter tout phénomène d’écho.

On peut combiner isolation phonique et matériaux absorbants en montant une ossature en chevrons fixés sur les murs existant, comme sur la photo ci-dessous. On prendra soin d’intercaler entre les murs/le sol et les chevrons un matériau absorbant faisant office de silent-bloc pour éviter toute vibration parasite (pieds/plaques de caoutchouc par exemple). On disposera ensuite de la laine de roche en épaisseur suffisante entre les chevrons, avant de recouvrir l’ensemble d’un tissu d’ameublement tendu.

Si de tels travaux ne sont pas envisageables, on peut alors utiliser des panneaux absorbants à fixer aux murs, comme les modèles proposés par Vicoustic, déclinés en plusieurs versions selon les fréquences à absorber.

Si on utilise une toile trans-sonore comme écran de projection, on peut tout à fait envisager d’utiliser des enceintes encastrables ou d’intégrer des enceintes cinéma dans la cloison derrière l’écran.
Attention! La face avant de chaque enceinte doit se trouver exactement sur le même plan que la paroi dans laquelle elle est encastrée.

Salle home-cinéma avec panneaux absorbant Vicoustic

Cette salle dédiée au cinéma maison, réalisée dans une pièce existante réaffectée à cette utilisation, adopte un traitement acoustique constitué de panneaux absorbants fixés aux murs (visibles de part et d’autre de la porte).

Les enceintes frontales peuvent être placées simplement à gauche et à droite de l’écran, sur une estrade comme dans les salles de cinéma professionnelles, l’enceinte centrale posée au sol (on devra alors l’orienter vers les spectateurs) ou montée sur un pied pour enceinte. Si l’estrade est creuse (structure en bois recouverte d’un plancher par exemple), il faudra combler le vide de la structure avec de la laine de roche ou tout autre matériau absorbant, afin d’éliminer tout risque de vibration et de résonance.

Au-dessus des spectateurs, la réalisation d’un plafond suspendu est sans doute la solution la plus simple à mettre en œuvre et la plus pratique. Là encore, il faudra veiller à bien isoler acoustiquement la paroi avant la mise en place de plaques de plâtre ou d’un tissu tendu. On peut par ailleurs profiter de l’espace au-dessus du faux-plafond pour faire passer les différents câbles de l’installation (câbles d’alimentation électrique, câble HDMI vers le vidéo projecteur, câbles pour enceintes) dans des gaines techniques dédiées. La surface du plafond devra également être traitée acoustiquement, idéalement selon la règle des 1/3 absorbant – 2/3 diffusant en partant de l’écran vers le fond de la salle.

L’éclairage

Ce n’est pas parce qu’on regarde les films dans la pénombre que l’éclairage de la salle doit être négligé, bien au contraire!

L’éclairage d’une salle de cinéma maison doit répondre à plusieurs objectifs : mettre en valeur la décoration de la pièce (avant et après la projection), assurer un éclairage d’ambiance (très faible) durant la séance, pour que les spectateurs ne soient pas dans l’obscurité totale, et permettre la circulation des personnes en toute sécurité avant, pendant et après la séance. Il est donc judicieux de prévoir deux circuits d’éclairage distincts, l’un dédié à l’éclairage général de la pièce, l’autre à l’éclairage limité et tamisé durant la projection.

L’éclairage global de la pièce peut être réalisé avec des spots ou des appliques, pour mettre en valeur affiches et objets décoratifs. La mise en place de plusieurs sources d’éclairage indirect permet également de diffuser une lumière d’ambiance sans éblouir les spectateurs. On peut également réaliser un « ciel étoilé » au plafond en y implantant de multiples LED. L’utilisation de variateurs d’intensité ou d’ampoules connectées pilotables depuis un smartphone ou une tablette permet de tamiser progressivement la lumière ambiante en début de séance, jusqu’à extinction complète, afin de préparer l’œil des spectateurs avant la projection. Passé le générique de fin, on augmente progressivement l’intensité lumineuse, pour ne pas être agressé brutalement par une lumière trop vive. Le nec plus ultra : une centrale domotique (comme la Fibaro Home Center) qui gère l’intégralité de l’éclairage de la pièce, avec pilotage depuis un smartphone ou une tablette et programmation de scénarios, pour adapter automatiquement l’ambiance lumineuse selon ses besoins et ses envies, d’un seul geste.

Système domotique Fibaro

Fibaro propose une gamme complète de produits destinés à automatiser la gestion de l’éclairage, mais aussi des appareils électriques, des ouvrants et du chauffage dans toute la maison. L’interface de commande sur smartphone, tablette et PC est particulièrement complète tout en demeurant accessible et simple d’emploi.

L’éclairage d’ambiance permet de maintenir une (très) légère visibilité pour limiter le risque de fatigue visuelle durant la séance. Il doit également matérialiser les reliefs du sol (estrades, marches) et les contours de la salle (le long des plinthes), pour faciliter d’éventuels déplacements durant la séance. Il peut être réalisé à l’aide de rubans de LED, idéalement des modèles dont l’intensité lumineuse est variable comme les rubans LED Philips Hue Lightstrips, qu’on peut contrôler via une application depuis un smartphone ou une tablette.

Fauteuils ou canapés?

Tout dépend de l’importance que vous accordez à chacun des termes de l’expression « cinéma maison », le plus important étant que les spectateurs soient installés confortablement pour profiter pleinement de chaque séance.

Si pour vous c’est le « Home-sweet-home » qui prime, alors vous privilégierez de larges canapés et fauteuils avec repose-pieds, moelleux à souhait, sur lesquels vous pourrez vous étaler et paresser pendant la séance, une couverture sur les jambes et un chocolat chaud fumant entre les mains.

Lumene Hollywood Confort Cinéma

Rangée de fauteuils Lumene Hollywood Confort Cinéma en tissu rouge avec assises rabattables et porte-gobelet sur l’accoudoir.

Si c’est le « Cinéma » qui prévaut, vous pouvez essayer de dénicher quelques fauteuils d’occasion rescapés d’une ancienne salle de cinéma de votre quartier, ou mieux, vous équiper de véritables fauteuils de cinéma comme les Lumene Hollywood Confort Cinéma. Avec leur assise rabattable et ajustable en hauteur et leurs accoudoirs équipés de porte-gobelets pour la boisson et le popcorn, ils offrent tout le confort qu’on est en droit d’attendre d’une véritable salle de cinéma.

Dans cette salle, chaque spectateur est particulièrement choyé et dispose d’un fauteuil large et confortable, avec dossier inclinable et repose-pieds escamotable électriquement. Notez que les contremarches sont matérialisées par de discrets sports à LED bleus. Le traitement acoustique de la pièce est soigné : on distingue clairement les panneaux diffuseurs fixés aux murs et la porte est capitonnée pour une isolation phonique renforcée. Plusieurs éléments de décoration prennent place dans des niches ménagées à cet effet.

Ces petits plus qui font la différence…

Décoration de la salle, en-cas et boissons fraîches pendant la séance, véritables effets physiques distillés par un vibreur sous le canapé lors des explosions et détonations… Il existe de nombreux moyens de rendre ses séances de cinéma à la maison inoubliables.

Displate Quentin Tarantino

Le pack Displate Quentin Tarantino est constitué des affiches stylisées suivantes : Displate Quentin Tarantino’s Death Proof, Displate Quentin Tarantino’s Jackie Brown, Displate Quentin Tarantino’s Kill Bill Vol. 1, Displate Quentin Tarantino’s Kill Bill Vol. 2, Displate Quentin Tarantino’s Reservoir Dogs, Displate Quentin Tarantino’s Inglorious Basterds, Displate Quentin Tarantino’s Django Unchained et Displate Quentin Tarantino’s Pulp Fiction.

Pour une décoration stylisée, rien de tel que des affiches de cinéma aux murs. La marque Displate s’est spécialisée dans la réalisation d’affichettes de films stylisées en métal. Livrée avec un aimant pour une fixation rapide sur n’importe quelle paroi, chaque affiche Displate est réalisée à la main, numérotée et signée au dos par son auteur après un strict contrôle post fabrication.

Les gourmands verront immédiatement l’intérêt d’installer dans leur salle de cinéma une machine à pop-corn et un réfrigérateur pour stocker boissons et friandises glacées, tandis que les amateurs se sensations fortes pourront équiper canapés et fauteuils de vibreurs. Reliés à la sortie LFE de l’ampli, ils génèrent des vibrations lors des explosions, détonations et autres temps forts des films et séries visionnés. La séance cinéma prend alors une toute autre dimension…

La machine à popcorn Simeo

Données métriques

Les proportions d’une salle de cinéma dédiée sont soumises à un certain nombre de contraintes, notamment en ce qui concerne la distance entre l’écran et les spectateurs en fonction de la taille de l’image. Le tableau suivant reprend les paramètres principaux ainsi que les normes en vigueur pour les salles de cinéma et celles que nous recommandons. Ces dernières sont plus exigeantes, essentiellement parce que l’espace disponible est moins important.

Paramètre Abréviation Cinéma Home-cinéma
Largeur écran LEcr 2, 35 x H idem
Distance de projection min. d_min > 0,5 LEcr > 0,7 LEcr
Distance de projection max. d_max < 2,5 LEcr < 2,5 LEcr
Angle latéral max. AngLat 16 ° interdit
Angle vertical max. AngVmax 40 ° 30 °
Espacement entre les rangées de fauteuils (dossier à dossier) EspRang > 0,90 m > 1,10 m